Après ma participation à la fameuse course de montagne « SierreZinal », je décidai une semaine après de retourner dans la région avec l’espoir de pouvoir courir avec ce type de paysage en arrière-plan :

DSCN4510

[Photo de Ian Corless (talkultra) parue dans l’édition sud-africaine de Runners’ World avec la légende suivante : « Linda Doke enjoys dramatic views of the Zinal Glacier in Switzerland, crowned by the 4000m peaks of the Weisshorn, Zinalrothorn, Obergabelhorn and Dent Blanche »]

Matterhorn Ultraks

Il est vrai que j’avais hésité à me rendre à Zermatt afin de pouvoir jouir d’une vue aussi splendide (en particulier, de l’arrière-plan que l’on voit sur cette photo promotionnelle pour la course Ultraks que j’ai prise en capture d’écran de leur site Internet) mais Zinal comporte l’avantage d’être plus proche de Lausanne.

Ayant porté mon choix sur cette excursion que très tard la veille, je décidai, pour une fois, de ne pas partir avec le train de 6h17 ou de 6h21 mais avec celui de 8h20 car le car postal ne dessert pas le village de Zinal aussi régulièrement que le train de montagne qui mène les voyageurs de Brigue à la station mondialement connue de Zermatt.

DSCN4404

Une fois arrivé à Zinal, je fus surpris de constater que tout n’avait pas encore été démonté une semaine après la course ;  ce fut donc pour moi  l’occasion de me remémorer ma fin de course, en particulier le « duel » difficile que j’eus à mener contre une coureuse bien plus âgée que moi. Encore bravo, Lise-Louise !

DSCN4406[Cliquer pour agrandir]

La partie du petit village de Zinal immédiatement en face de la poste avec l’office de tourisme où je m’arrêtai pour trouver une carte de la région (« Val d’Anniviers – plan d’été ») mais dont j’oubliai jusqu’à l’existence après l’avoir mise dans mon sac à dos. Si je m’étais rappelé de la consulter environ 90 minutes plus tard, ma route aurait pris un autre chemin.

DSCN4407

Je traversai le bas du village en suivant la route de La Barmette ; au plus fort de moi-même, j’espérai que cette partie du village qui n’était pas encore entièrement recouverte de chalets ne serait pas peu à peu grignotée par les promoteurs immobiliers.

DSCN4408

Une bonne dizaine de minutes et me voici arrivé au dernier parking de la vallée, juste avant le pont qui franchit La Navizence.

DSCN4410

La Navizence, aux eaux bien gonflées : pas étonnant vue qu’une crue s’était produite quelques jours plus tôt bien en amont, laquelle avait même emporté deux ponts.

DSCN4411

Un peu après le pont sur la Navizence, un panneau me rappela qu’atteindre le refuge du Grand Mountet et revenir à temps à Zinal pour attraper le car postal de 17h44 ne serait pas facile.

DSCN4413

Même si je peinai un peu à me mettre à courir de façon continue au bas des Plats de la Lé(e), je finis par traverser cette étendue et ensuite grimpai un peu pour arriver au lieu-dit Le Vichiesso (1,862m), lequel signifie « vieux chalet d’alpage » en patois.

DSCN4414_stitch

Je poursuivis ma montée et m’arrêtai pour capturer ce magnifique panorama : Roc de la Vache (2,581m), Pointe d’Arpitetta (3,133m), Besso (3,668m) et Blanc de Moming (3,651m) en arrière-plan.

DSCN4416

Environ 20 minutes plus tard, j’aperçus enfin le refuge du Petit Mountet, sis à environ 2,140m sur la moraine latérale du glacier de Zinal. Sur cette photo, la cabane semble comme presqu’écrasée par le massif du Grand Cornier (qui culmine à 3,962m).

DSCN4417

Je décidai de ne pas m’arrêter au refuge car il était passé midi et il y avait beaucoup de monde attablé et je ne voulais pas perdre de temps. Malheureusement, il est interdit de continuer sur la moraine, au delà du réduit en pierres (qui se trouve juste devant sur cette photographie).

DSCN4418[Cliquer pour agrandir]

Je me retournai et je pris cette vue panoramique : quel régal pour les yeux, notamment avec la Tête de Milon (3,693m), le Weisshorn (4,506m), la Pointe d’Arpitetta (3,133m) et le mont Besso (3,668m). De plus, la décoloration de la montagne en face donnait une bonne idée de la hauteur du glacier de Zinal autrefois, c’était vraiment impressionnant.

DSCN4421

Ne voulant prendre aucun risque inutile, je pris le chemin conduisant au Grand Mountet, lequel commence juste en dessous de la cabane du Petit Mountet (côté Pigne de la Lé), bien décidé à redoubler mes efforts afin d’atteindre l’autre cabane.

La suite dans quelques jours …

Advertisements