DSCN7788J’avais promis à mon épouse que, samedi 28 septembre (2013), nous irions au petit village de l’Etivaz (canton de Vaud) assister à la désalpe, la traditionnelle fête qui accompagne le retour des troupeaux de vaches et des armaillis (vachers) des alpages. Nous avions décidé de nous rendre au petit village de l’Etivaz, plutôt qu’à Charmey (canton de Fribourg), car, au vu des informations que nous avions glanées sur la Toile, nous avions l’impression que les festivités y auraient un caractère plus « intimiste ».

Malheureusement, samedi matin, j’eus un peu de mal à me lever, de sorte que mon premier réflexe fut d’annuler notre excursion vu que le programme des festivités débutait à 9 heures et que nous nous trouverions sur place, au plus tôt, qu’en début d’après-midi. Un peu plus tard dans la matinée je me ravisai néanmoins car une promesse doit être tenue !

Le trajet (en transports publics, bien entendu, réchauffement climatique oblige !) fut un peu longuet avec des changements à Aigle (car), au Sepey (bus) puis au Col des Mosses (car postal), de sorte que nous manquâmes de peu le passage du dernier troupeau mais nous arrivâmes à temps (il nous fallait quand même une légère consolation) pour le spectacle de danse de type « country ».

Défilé des sonneurs de cloches du Pays d'Enhaut_L'Etivaz_28 septembre 2013[Veuillez cliquer pour agrandir]

Heureusement, nous eûmes ensuite l’occasion d’assister à un spectacle un peu plus suisse, en l’occurrence au défilé des « sonneurs de cloches du Pays d’Enhaut » [le village de l’Etivaz fait partie du Pays d’Enhaut], quel tintamarre assourdissant ! D’après certains, l’origine (suisse allemande, cf le « Greiflet ») de ce défilé serait à mettre en rapport avec un rite pour chasser les mauvais esprits à la fin de l’hiver.

Prestation des sonneurs de cloches du Pays d'Enhaut_L'Etivaz_28 septembre 2013
La seconde partie du spectacle comportait un exercice d’agilité : cela ne devait pas être facile vu que chaque cloche pèse entre 12 à 13 kilos. L’un des sonneurs de cloches, un gars sympathique du village presque voisin de Rossinière, en voyant mon épouse prendre des photos des cloches lui proposa gentiment de soulever la sienne pour une séance de photos (il faudra attendre la rubrique de mon épouse pour les voir car elles ont été réservées à cette fin). Un grand merci à ce sympathique jodleur.

 Cors des alpes et lanceur de drapeau_l'Etivaz_28 septembre 2013

Cors des alpes et lancer du drapeau, deux traditions qui tirent elles aussi leur origine d’Outre Sarine … je n’avais jamais remarqué que la main libre du lanceur semble devoir être maintenue, en tout temps, contre sa hanche. Auparavant, un tel exercice m’avait toujours semblé quelque peu suranné ; après avoir vu cette magnifique prestation, je peux vous assurer que j’ai changé d’avis et que je suis maintenant ravi que des jeunes oeuvrent à pérenniser cette bien belle tradition.

Jodeleurs et une partie du marché artisanal_l'Etivaz_28 septembre 2013

Il y avait aussi un marché avec des produits du terroir ainsi que des articles d’artisanat montagnard. Pour notre part, nous avons acheté une huile à base de millepertuis ainsi qu’une … fondue. J’aime bien le fromage de l’Etivaz, qui bénéficie d’ailleurs du label  « appellation d’origine contrôlée » et qui fait la fierté du village.

Panorama l'Etivaz_28 septembre 2013[Veuillez cliquer pour agrandir]

Puis nous avons quitté la manifestation pendant une bonne demi-heure afin de pouvoir admirer le paysage d’un peu plus haut. Nous avons ainsi traversé la partie supérieure du village et nous avons pu apprécier la beauté de certains chalets vraisemblablement plus que centenaires.

DSCN7785

Ce faisant, en voyant les panneaux de randonnée pédestre, j’ai appris que la région fait partie du Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut et qu’elle offre des possibilités de randonnées extrêmement intéressantes, notamment un « Grand Tour ». Nous sommes ensuite redescendus et nous avons mangé …une raclette en attendant le car du retour (attention il ne circule pas toutes les heures !)

DSCN7793

Un regret (hormis bien entendu le fait de n’avoir pas pu voir l’intégralité de la désalpe, nous n’avons très certainement assisté à pas plus du quart de cette manifestation) : celui de n’avoir pas pris de photos de jour de la région du col des Mosses. Par contre, je suppose que j’ai ainsi un bon prétexte pour pouvoir y retourner – d’autant plus que cette région semble se prêter tout particulièrement aux balades en VTT (j’ai encore en mémoire ma dernière longue sortie de Nyon à Lausanne).

Clip vidéo :

Extrait du film: « Tout un art… maillis » de Bernard Wenker

Autres liens :

Advertisements