Tags

Je suppose que le fait d’avoir reçu de mon chef (actuellement en vacances de cyclotourisme en France) vendredi en fin d’après-midi un courriel avec l’intitulé « Cime de Bonette. Highest road col in Europe » et la photo suivante a vraisemblablement servi d’aiguillon au niveau de mon subconscient car …

IMG-20130816-00113

… après m’être délogué de Citrix et avoir dit au revoir à ma soeur et à sa famille vers 18h30, je décidai, non pas de prendre le train à Nyon mais la route cantonale, pour rejoindre mon domicile sur les hauts de Lausanne.

Crans près Céligny_Lausanne-Vennes_57k[Crédit/source : Bing maps, Nokia, Microsoft]

Il y a bien des années de cela, j’avais emprunté un vélo de course et j’avais roulé de Genève à Saint-Sulpice, un village juste avant Lausanne. Je me souviens que la selle de ce vélo m’avait paru bien dure après plusieurs heures passées dessus. C’est probablement la raison pour laquelle je n’ai jamais répété cette expérience.

DSCN4371

L’autre raison est que, jusqu’à présent, je n’ai possédé principalement que des vélos tout terrain, lesquels n’offrent pas du tout le même plaisir lorsqu’il s’agit de rouler rapidement à travers les routes de campagne. Même si j’en conviens que je suis content de posséder un vélo tout terrain aux pneus bien épais lorsque je roule à toute vitesse sur une ornière que je n’ai pas vue tôt le matin, il n’empêche que, sur du plat, il est bien difficile d’éprouver un frisson de vitesse avec ce type de vélo. Et, à Lausanne, lorsqu’il s’agit de pédaler en direction de Vennes depuis la gare, on a vraiment l’impression de faire du surplace …

DSCN4372

Décidé à avaler un maximum de kilomètres avant l’arrivée de la la nuit, je fis le choix de ne prendre que peu de photographies et je poursuivis ma balade le long de la route suisse sans lâcher le guidon de mon VTT jusqu’à Allaman, environ 20 kilomètres après mon lieu de départ.

DSCN4373

Quelques minutes après, me voici devant un nouveau panneau, cette fois-ci indiquant que je m’approchais du charmant village de Saint-Prex et que j’avais accompli la moitié du chemin jusqu’à Lausanne … mais pas jusqu’à chez moi (il faut rajouter 10 kilomètres) !

DSCN4374

Un champ avant d’arriver au village de Saint-Prex : heureusement qu’il existe encore des étendues réservées à l’agriculture car la Suisse (et en particulier l’Arc lémanique) souffre de « constructionnite » aiguë ! Quel repos pour les yeux et même pour l’âme que de pouvoir contempler ce genre de paysage lors d’une belle soirée d’été.

DSCN4376

Un gros-plan sur un bateau de la CGN, vu depuis le même endroit ; celui-ci se rendait vraisemblablement à Nyon. Plus élancés que leurs pendants du 20ème siècle, je préfère nettement les bateaux à vapeur qui furent construits au 19ème siècle et dont plusieurs sont encore utilisés.

DSCN3159

Je ne suis pas le seul car une équipe de tournage russe sous la houlette de Nikita Mikhalkov avait monopolisé trois bateaux à vapeur de la CGN (dont le « Le Rhône » pendant un mois) l’an passé pour la réalisation du film « Sunstroke » au port du Bouveret, au bout du lac, en Valais.

Préverenges, Lausanne et La Riviera vues depuis Morges_16 août 2013[Veuillez cliquer sur la photo pour l’agrandir.]

Je continuai à pédaler jusqu’au port de Morges, une petite ville depuis laquelle je suis rentré chez moi plusieurs fois auparavant, soit à bicyclette soit en courant. J’adore cette vue avec, en autres, Préverenges, Lausanne, La Riviera et les montagnes du Chablais français.

DSCN4381

Deux heures et cinq minutes après avoir quitté Crans, j’étais à Lausanne-Vidy … mais il me restait presque le plus dur à faire, de sorte que je ne regagnai mon domicile que peu avant 22h. Néanmoins, ce fut une très belle promenade. Je compte bien la refaire mais sur la selle d’un vélo de course 😉

Liens sur des promenades à bicyclette dans la région sur le blog de mon épouse :

 ainsi que sur le mien   😉

Advertisements