DSCN8294

Lorsque mon épouse vint m’interrompre dans la lecture d’un ouvrage rempli de banalités sur les stratégies de contenu marketing pour la Toile parce qu’elle ne comprenait pas les instructions présentées au dos de la couverture cartonnée recouvrant le germoir qu’elle avait acheté quelques heures plus tôt chez un géant de la distribution d’origine germanique, j’attribuai cela un peu trop rapidement au fait que mon épouse est une ressortissante singapourienne établie en Suisse seulement depuis quelques années et qu’elle ne maîtrise donc pas toutes les subtilités de la langue de Molière.

Quelle conclusion ô combien hâtive et même présomptueuse de ma part ! En fait, la cause en était tout simplement que la traduction était épouvantable. De ma vie, je n’avais jamais lu une notice d’emploi aussi incompréhensible. Je dus même me reporter au texte italien, lequel était un peu de meilleure facture, pour comprendre le sens d’inepties (générées vraisemblablement par un logiciel de traduction automatique de tout bas de gamme) telles que « Couler soigneusement toutes les pièces », « chambre à gonfler », « La graine peut désormais gonfler un jour. Une fois que vous changez l’eau tous les jours.»

Exemple de traduction épouvantableJe peux comprendre que le distributeur (germanique lui aussi) n’ait pas voulu dépenser de l’argent pour la traduction d’une notice en français pour un produit manufacturé en Chine qui ne coûte que quelques francs en grosse surface. J’espère seulement qu’il en va autrement lorsqu’il s’agit de notices concernant des produits pour lesquels il est essentiel de savoir comment s’en servir correctement… Cette course au profit effrénée me fait parfois penser à une enseignante de sciences humaines que j’ai eu la chance de pouvoir écouter durant ma scolarité postobligatoire à Genève et qui citait Lénine au sujet des capitalistes : « Ils nous fourniront la corde pour les pendre ». Evidemment, l’histoire ne lui a pas entièrement donné raison : nos usines ont été délocalisées en Chine et non pas en Russie ; de plus, aucun de ces deux pays n’est plus vraiment communiste, mais il n’empêche que Lénine avait quand même mis le doigt sur une faille qui risque bien de nous mener à notre perte : notre cupidité.

Le texte sur le dos de la notice d’emballage :

semence ensemble

Couler soigneusement toutes les pièces et placer le scion dans la coque grille Maintenant, vous saupoudrez d’un peu de graines à germer grille. Assurez-vous que la semence n’est pas trop serré, il a besoin d’une chambre à gonfler. Maintenant, vous versez délicatement assez d’eau dans la tasse, de sorte que la grille de scion facilement «flotter». La graine peut désormais gonfler un jour. Une fois que vous changez l’eau tous les jours. Après quelques jours, vous pouvez récolter vos choux de cresson.

Attention : les semences n’est pas un jouet !

Advertisements