Narcisses, si beaux mais si éphémères !

DSCN8958Vevey, 24 mai 2015 : une pancarte « disparition des narcisses » bien défraîchie

Narcisses à fleur rayonnante (narcissus radiiflorus), il a fallu que je retourne vous admirer aujourd’hui dans les Préalpes vaudoises car vous me manquiez déjà.

Narcisses si cruellement cueillis et emportés chez moiNarcisses chez moi, 23 mai 2015

Cela malgré vos frères et soeurs que j’ai si cruellement cueillis et emportés chez moi en début de semaine afin de pouvoir jouir de leur beauté, de leur parfum, voire peut-être même de leur aura, encore quelques jours.

DSCN0232Ces plusieurs centaines de personnes venues vous admirer aujourd’hui vous ont un peu malmenées, ô reines des Préalpes, en vous piétinant, en s’asseyant sur vous, voire en vous cueillant par poignées trop généreuses.

DSCN0270

Mais les citadins sont repartis. Ils ne reviendront très certainement plus aussi nombreux. Vos frères et soeurs aux pétales pas encore déployés pourront ainsi se développer et se parer de « ce blanc qui n’est pas un rayonnement de surface, qui n’est pas non plus le blanc candide de l’innocence, mais qui, relevé par la bordure rouge de la cupule, trahit plutôt je ne sais quelle voluptueuse langueur et quelle secrète ardeur de passion » (Eugène Rambert).

Mes tours préférées_24 mai 2015Mes « tours » préférées : Mayen et d’Aï — 24 mai 2015

Narcisses, merci d’exister car votre présence élémentale comble le temps d’une ou de plusieurs visites annuelles le vide laissé par notre « civilisation bétonnée » (Joëlle Chautems).

Plus très certainement demain sur mon blog vraiment « perso »…

Advertisements